4 effets néfastes de la pollution environnementale sur la nature


La nature ou plus précisément la biosphère et l’atmosphère répondent à tous nos besoins. L’urbanisation rapide a créé une déconnexion entre certains humains et le monde naturel. Cela nous empêche de réaliser que le monde réel est dans la nature. Pire encore, nous sommes à l’origine des principaux facteurs de sa destruction. Si vous doutez encore, veuillez découvrir ces 4 pires effets de la pollution sur la nature.

Effets sur l’homme

Les effets de la pollution de l’environnement sur l’homme sont principalement physiques. Mais ils peuvent également se transformer en neuro-affections à long terme. Les troubles les mieux connus sont les problèmes respiratoires, sous forme d’allergies, d’asthme, d’irritation des yeux et des voies nasales. Ces affections bien répandues peuvent notamment être observées lorsque la pollution de l’air est élevée dans les villes. Par exemple lorsqu’il fait chaud. En plus de cela, il a été prouvé que la pollution était un facteur majeur dans le développement du cancer. D’autres maladies, plus rares, comprennent l’hépatite, la typhoïde, la diarrhée et les perturbations hormonales.

Effets sur les animaux

La pollution affecte principalement les animaux en causant des dommages à leur milieu de vie. Les pluies acides peuvent modifier la composition des rivières et des mers, les rendant toxiques pour les poissons. L’azote et les phosphates dans l’eau provoqueront une prolifération d’algues toxiques. Ces dernières empêchent d’autres formes de vie de suivre leur cours normal. Finalement, la pollution des sols causera des préjudices aux microorganismes et parfois même leur destruction. Ce qui peut avoir l’effet dramatique de tuer les premières couches de la chaîne alimentaire primaire.

Effets sur les plantes

Comme pour les animaux, les plantes, et en particulier les arbres, peuvent être victimes des pluies acides. Ce qui aura également des effets négatifs sur les animaux, car leur environnement naturel sera modifié. L’ozone dans la basse atmosphère va bloquer la respiration de la plante (à noter que cela induit aussi des problèmes pulmonaires chez les animaux). Par ailleurs, l’eau ou le sol qui nourrit les végétaux va absorber les polluants nocifs.

Effets sur l’écosystème

En bref, la pollution de l’environnement a un effet négatif sur l’écosystème. Les activités humaines entrainent la destruction des composants fondamentaux de la nature qui met en péril l’ensemble de la biodiversité. C’est pourquoi il est plus qu’urgent de mettre un frein aux activités polluantes et nocives et de trouver des alternatives pour préserver la nature.