Les effets des catastrophes extrêmes entraînées par le changement climatique ont déjà touché des millions de personnes dans le monde. En 2018, plusieurs pays dans l’hémisphère nord ont été sujets à des vagues de chaleur inédites ainsi que des feux de forêt. Mais si les conséquences du réchauffement climatique sur la nature sont bien visibles, les ravages sur l’humanité en font une question de droits humains urgente. À savoir que ces conséquences seront de plus en plus importantes avec le temps.

Définition et impacts du changement climatique

Selon les experts du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, la planète est en train de subir un réchauffement global. Ce changement serait relatif au renforcement de l’effet de serre naturel à travers l’ajout de quantités importantes de gaz à effet de serre d’origine anthropique dans l’air. Il s’agit notamment des émissions produites par les énergies fossiles (pétrole, charbon…) que nous utilisons. Par ailleurs, de nombreux spécialistes traduisent ce réchauffement par l’importante fonte estivale des glaces localisées aux pôles et en altitude, l’acidification et la montée du niveau des océans. Dans tous les cas, le changement climatique est déjà là et continue de dévaster des vies, des écosystèmes et même des infrastructures.

Les effets du changement climatique sont nombreux. On peut, à titre d’exemple, parler de l’augmentation de l’intensité et de la fréquence des catastrophes naturelles. En 2013, plus de 20 millions de personnes ont dû fuir leur domicile. Pour les agriculteurs, la baisse des rendements est incontournable à cause de la dégradation des terres et la raréfaction des ressources en eau. D’après une récente statistique, environ 600 millions de personnes seraient victimes de malnutrition en 2080. À cela s’ajoutent les conséquences sur la santé.

On parle aujourd’hui d’injustice climatique

Les populations les plus pauvres sont les plus touchées par le changement climatique. Pourtant, ce sont les pays riches qui sont les premiers responsables. Autrement dit, ce phénomène se présente comme une menace pour les progrès effectués dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Selon l’IPCC, les pertes occasionnées par les catastrophes naturelles ces 20 dernières années dans les contrées en développement sont estimées à plus de 860 milliards de dollars.

Comment agir face à cette situation ?

Face aux dangers que peuvent entraîner le changement du climat, il convient de trouver des solutions pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Cela nous permettrait de nous adapter à ce phénomène et de prévenir ainsi un impact encore plus dramatique. Au-dessus de cette limite, les pertes humaines et économiques pourraient s’avérer importantes (submersion des îles, disparition de certaines espèces…). Toutefois, actuellement la trajectoire tend vers un réchauffement de 4°C.

Chacun d’entre nous a la possibilité d’agir pour diminuer l’impact sur le climat. En effet, il existe des alternatives permettant de faire face à ce phénomène. Entre autres, on peut commencer par adopter des gestes plus écolo au quotidien. Pour en savoir plus là-dessus, n’hésitez pas à consulter le site climateprojects.info. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *